Lt Col Thiam SAMAKE, Directeur des relations publiques de la Direction générale de la Protection civile : « Le FISST permettra aux populations de mieux appréhender notre mission »

  • Que fait la Protection civile dans le cadre de la prévention des risques professionnels ?

La question de la sécurité est centrale dans toutes les actions de l’Homme. Et la Protection civile est aux avant-gardes. La Protection civile ce n’est pas seulement le secours aux accidentés. Notre mission va bien au-delà. Nous sommes un service transversal où cohabitent tous les profils et compétences professionnelles que vous pouvez imaginer. La Direction générale de la Protection civile organise, coordonne et évalue les actions de prévention des risques et de secours en cas de catastrophe. Elle participe à la défense nationale et concourt à la formation des personnels chargés de la Protection civile…

  • Quel impact le FISST pourrait avoir sur votre action de tous les jours ?

L’impact du FISST sur les actions de la Protection civile sera sans doute important. Elle permettra une meilleure réappropriation des missions assignées à notre corporation qui sont méconnues du grand public. Et les populations seront amenées à mieux appréhender le travail de la Protection civile qui consiste à les protéger du danger et à intervenir en toute célérité. A travers ce forum, les populations sauront qu’une bonne prévention diminue considérablement les risques de l’avènement de situations désastreuses. Voyez-vous ce que le non respect des normes de construction d’un bâtiment peut engendrer comme conséquences.  Les branchements électriques anarchiques, la mauvaise disposition d’un mobilier de bureau peuvent mettre en danger la vie des occupants.

  • Quel part la Protection civile prendra au FISST ?

Le FISST est pour nous une formidable occasion. C’est tout le sens d’ailleurs de l’accompagnement sans faille affiché par la Direction générale de la Protection Civile. Nous intensifierons sans doute la dynamique de communication, de sensibilisation et d’éducation de la population malienne sur les risques qu’ils encourent au quotidien. Nous ferons des exercices de simulations à travers des cas pratiques encourus tous les jours.

Propos recueillis par D Dembélé

Leave a Reply